Dicodur

Le DICODUR est une édition spéciale à diffusion limitée,  réservée aux descendants, apparentés et amis de Jules et Charles Durasnel.

Il retrace la vie et la carrière de ces deux personnages, et dresse un portrait de leur époque, des lieux et des personnes qu’ils ont connus. Il s’attache particulièrement aux expressions si particulières de Charles sous forme de dictionnaire, d’où le nom de l’ouvrage.

Romans

Pour votre plus grand plaisir, les ouvrages de Laurent Durasnel sont disponibles dans toutes les bonnes librairies.

Quatre jours à Tallin
Le livre débute par une nouvelle, « Quatre jours à Tallin », qui décoiffe et ouvre un abîme de perplexité.
La question qui se pose est « fallait-il la publier ? » La question est dans la nouvelle. Pas la réponse.
Ensuite un roman, « Toscha », une galerie de personnages folkloriques et attachants. Est-il possible que quelqu’un se reconnaisse ? En tout cas, que croire et faut-il croire ?
Par les cheveux
Plus qu’un roman policier, une histoire mettant en relation des personnages bien énigmatiques.
Dont un apprenti vigile en pleine recherche philosophique qui écrira au terme de l’aventure un manifeste.
Mais l’aventure a-t-elle réellement un terme ?
Et l’objet du manifeste est-il bien pertinent dans ce contexte ?

Après des études commerciales à l’ESCP de Paris, Laurent travaille quelques temps dans la banque.
Les métiers du commerce et de l’informatique l’insupportent rapidement.
Avec des amis il ouvre alors une agence de presse « Médiables » qui malheureusement ne survit pas à la crise.
Il travaille alors comme rédacteur et devient une figure sur la place de Paris.
Le comique veut qu’il travaille pour des institutions telles que la CNAM, l’URSSAF qui par ailleurs le poursuivent du fait de sa distance avec les choses de l’argent.
Il commence un travail d’écriture pour lui mais aussi en tant que nègre pour des hommes politiques.
Il disparaît brutalement à l’âge de 57 ans dans des circonstances étrangement proches de celles décrites dans sa nouvelle « Quatre jours à Tallin ».